30/04/2019

Je jubile, la nuit vient de laisser place au jour, et avec elle les derniers invités sont congédiés. Au sommet de la tour j’écris ces lignes avec enthousiasme. Les premiers à partir, les plus fins assurément, furent Claudas le traître… Et Dame Morgane, dont l’allégeance ne fait aucun doute, pas plus que son envie de côtoyer des espions. Mais une lettre à son attention est déjà expédiée, contenant mes motifs et mes excuses.

Quoique il en soit je comprends mieux pourquoi Claudas a proposé la taxe ducale jusque à la découverte des chevaliers. Désireux de les dissimuler le plus longtemps, il espère que la taxe fera monter le mécontentement. Encore faudra t-il qu’il puisse se défendre habillement devant mes accusations au prochain conseil.

Parmi la seconde salve de départ, moins intelligents, mais tout aussi fourbe, on retrouve le roi Marc, sûrement acquis à la cause d’Uther par une illusion de protection, et ce maudit chef de la sécurité, disparaissant subitement avec le prétexte absurde de veiller sur la sécurité des « domaines alentours » L’ingrat, je vais lui faire subir le pire des châtiments ! Mais patience…

Des autres, ils ont su manœuvrer habilement parmi mes troupes, mais j’attends le rapport de mon excellent et nouveau bras droit, versons une larme et une pensée à son prédécesseur, estimable également mais de tout évidence pas assez vif pour éviter les balles des « terroristes » d’Uther.

Laisser un commentaire