19/04/2019

Il est tôt, je n’arrive pas à rester plus longtemps au repos, je crois souffrir d’un mal invisible et troublant. Une sorte de présence opaque me fixe dans l’ombre, voici quelques jours maintenant, où que j’aille je sens deux yeux perçants réprimander mon âme.

Une envie de disparaître me saisi au paroxysme de cette immonde douleur, et je dois lutter de toute mes forces pour ne pas m’effondrer.

Dame Morgane m’accorde audience dès demain, sans trop savoir pourquoi cela me trouble. Elle ne se rend que rarement disponible pour nos entretiens, voir semble à de fréquentes occasions les éviter. Si elle demande elle même une rencontre je n’ose imaginer la gravité de la situation.

Je crois vieillir, tout m’ennuie, je ne trouve de réconfort que dans cette prose vulgaire, les succès sont trop fugitifs et amènent leurs lots de querelles. Et personne en cette terre sans fin ne semble apte à partager mes soucis pour la subsistance de notre société fragile.

Un commentaire sur « 19/04/2019 »

  1. Il est toujours de mauvaise humeur ce Vorti! a croire que le pouvoir va finir par lui échapper…Je me demande ce que Dame Morgane a en tête!

Laisser un commentaire